englishDeutschEspañolitaliano




















 















   
L'ACTIVITE

Comitato promotore

PRESIDENT
Gianfranco Gagliardi

DIRECTION ARTISTIQUE
Andrea Marcon
Roberto Antonello

SECRETARIAT
Riccardo Moscatelli


Bruno Pavan, Elena Cimitan, Giacomo Dalla Toffola, Gianfranco Ferrara, Piergiorgio Gregolin, Giovanni Portello, Federico Pupo, Ivano Sartor, Clara Sperandio


UNE HYSTOIRE D’ACHARNEMENT, OBJETIFS ET IDEES


LE DEBOUT
Le soir du 15 septembre 1989 l’organiste hollandais Peter Westerbrink, avec un récital en hommage à l’école de l’Allemagne septentrionale, ouvrait la première édition du festival international pour organistes “ Ville de Trévise”, né suite à une initiative de quelques passionnés en collaboration avec la circonscription de Santa Bona de la commune de Trévise. Cette première initiative marquait le début de l’activité du comité promoteur du festival qui avait l’ambition d’organiser chaque année un festival de musique pour organistes, mais surtout de sensibiliser l’administration et les entreprises privées à la récupération du très important patrimoine d’instruments mécaniques historiques dont la ville est particulièrement riche, à tel point de pouvoir se retenir unique au monde.


LES RESTAURATIONES
Le projet était sans aucun doute ambitieux et n’était pas facile à réaliser, mais grâce à l’apport précieux et déterminant de la Fondation Cassamarca et en particulier de son président M. Dino De Poli, au fil des ans il a été possible de réaliser le rêve de beaucoup d’organistes et de passionnés: aujourd’hui la ville de Trévise dispose de tous les instruments historiques parfaitement restaurés et est en mesure de mettre à disposition à de nombreux étudiants et organistes, provenants du monde entier cet inestimable patrimoine.


L’ACTIVITE DIDACTIQUE
Pour cette particularité, Trévise est fréquentée par beaucoup de classes d’orgue des plus importants conservatoires européens, héberge group de toute Europe ainsi que de Corée, Autriche et Amérique et encore Académies et  cours d’approfondissement de la littérature pour musique d’orgue italienne.

A partir de la prèmière édition le Festival a introduit dans son programme séminaires et conférences avec musicologues comme Oscar Mischiati et Alberto Basso et éminents organistes comme Gustav Leonhardt, Luigi F. Tagliavini, Michael Radulescu, Harald Vogel. A partir de 2001, après la construction de l’orgue de Salgareda, le Festival organiste ds cours d’intérpretation de la litérature française par orgue avec les plus important organistes françaises.


L’ACTIVITE DE VULGARISATION
En plus de l’organisation annuelle du festival , le comité de promotion, toujours avec l’intention de pratiquer une large activité de sensibilisation de l’important patrimoine d’instruments historiques, réalise annuellement, grâce à la collaboration d’un entrepreneur, M. Arnaldo Compiano qui a démontré une sensibilité particulière à la promotion des activités culturelles locales, un calendrier qui permet un inventaire de tout le patrimoine, et un CD qui, à travers l’exécution d’un répertoire de pièces adaptées au type d’instrument chaque fois utilisé, conserve le son et l’harmonie des orgues plus significatives de la ville et de la province.


L’ACTIVITE EUROPEENNE
Le festival de Trévise est devenu promoteur en 1997 d’un comité européen des villes d’orgues historiques (ECHO) auquel les villes de Alkmaar (Hollande), Lisbonne (Portugal), Toulouse (France), Saragosse (Espagne), Freiberg (Allemagne), Roskilde (Danemark), Gòteborg (Suède), Innsbruck (Autriche) ont adhéré.
En septembre 1999 le comité a formalisé cette constitution en assumant formellement la dénomination “ Europae Civitates Historicorum Organorum” (ECHO), et a élu Mr Dino De Poli come President honorair établisant son propre siege à Trevise.
Les conditions essentielles pour pouvoir adhérer à ce comité sont: la présence d’un (au cas où il s’agit d’instrument d’importance européenne) ou de plusieurs instruments historiques adéquatement restaurés et mis en valeur, le programme de récupération des instruments historiques qui ne sont pas encore restaurés, l’intérêt concret ( spécialement pour les respectives administrations locales) pour la mise en valeur du patrimoine des orgues des différentes villes, la présence consolidée d’un festival de concerts de caractère international dans chaque ville jumelée. Le vrai esprit du jumelage est aussi celui d’enrichir et de favoriser la promotion et l’échange de la culture de l’orgue de chaque pays et de coopérer: à la promotion et à la restauration des orgues historiques, à la coproduction d’importants festivals de musique ; à favoriser l’échange d’étudiants, d’idées, et de public.

Pendant la reunion annuelle de Toulouse en 2007 ECHO a confié à Trevise aussi le Sécretariat organisative et l’èconomat du jumelage, pour confirmer la grande énergie et la transparence que le comité de promotion a toujours eu dans l’organisation. Une charge remis au Festival aussi avec l’espoir que l’efficacité toujours démontré peuvent aider la complexe machine organisative, alourdit aussi par des problèmes linguistiques et des iter burocratiques, mais aussi par un statut très complexe.

Le Festival est en trâin de participer activement aussi au project éuropeen Hydraulis sur la preservation et la valorisation du patrimoin des orgues hystoriques de l’Ecole de la Vénétie. Ce project implique les regions de la côte italienne de l’Adriatique (Marche, Emilia Romagna, Veneto et Friuli Venetia Giulia) et autres pays comme Slovenia, Croatia, Grece et Montenegro, qui ont été très influncés par l’égemonie artistique, culturelle et économique de la Rèpublique vénétienne.

De tout temps les regions de l’Adriatique ont été liée par intenses échanges commerçants et aujourd’hui elles partagent l’intérêt  pour le patrimoin que pendant les dérnières années a conduit, dans certaines regions italiennes, à cataloguer centaines des orgues hystoriques et à la restoration des quelq’un parmi les plus importants.

Les referents des pays impliqués ont creé plusieurs occasions de rencontre, au début spontanément et depuis dans une façon plus  structuré, pour arriver à prévoir un document préliminaire de adhésion à un partenariat, présenté à Trevise en 2004 et finalise à la creation des actions communes pour la sauvegarde et la tutèle de ce patrimoine.

Les sujets qui adhèrent au project Hydraulis veulent collaborer, avec une méthode systemique, pour réaliser plusieurs d’interventiones: recensements et catalogation du patrimoin d’orgues des pays impliqués, restoration des plus importants, promotion des études et des récherches sur l’Ecole de le Vénétie, organisation des concerts, expos, conferences etc.  Tout ça avec la convinction que une cooperation entre different territoires soit un élément fondamental pour la tutèle d’un patrimoin commune ansi significatif mais aussi pour ouvrir des nouveaux horizons de dévelopment et d’augmentation économique et sociale. 

Tous les Associationes et les Institutiones adhérentes à Hydraulis se sont rencontrées à Juin 2007 dans la ville de Pesaro pour approfondir les themes et pour se confronter sur l’aménagement et le future de l’organisation. A la rencontre ont participé les répresentants de l’Admnistration provinciale de Pesaro et Trevise et des Festivals de Trevise et de la region Marche, le résponsable culturel du Ministère de la Culture du Montenegro, le répresentant du Governement de la Croatia et le délégué de l’Evéque de Corfù. L’engagement que tous les participants ont pris est de continuer l’oeuvre de dévelopement des partenaires avec les regions Slovenia, Albanie et Cipro.