englishDeutschEspañolitaliano




















 
















 


L'orgue a toujours été un instrument d'agrégation et de participation dans une communauté religieuse: entonne et accompagne le chant executé par le peuple, s'alterne ou le remplace dans les moments les plus importants des célébrations sacrées.

Voilà pourquoi après cinq siècles d'histoire musicale, du Moyen-âge à nos jours, chaque pays européen vante d'importants compositeurs qui ont écrit des pages extraordinaires et fondamentales de la littérature organiciste et chaque communauté religieuse a confié à de savants artisans la mission de construire de parfaits instruments à installer dans les tribunes des Cathédrales, dans les Sanctuaires et dans les petites Eglises paroissiales.

Dans la Marca Trevigiana ont aussi oeuvré de célèbres facteurs d’orgue: Jacomello degli Organi avec une boutique à S.Leonardo, Maître Lorenzo dai Organi, frère Nicolò de Alemagna, Domenico di Lorenzo o di Lucca, Orazio Napolitano. Pietro Nacchini qui, avec Callido, De Lorenzi, Moscatelli, Dacci, Barbini, Merlini et beaucoup d’autres, contribua à créer une “Ecole Vénitienne”, construisit en 1750 un superbe instrument dans l’église de Santa Croce (dejà appellée Santa Maria dei Battuti).

C’est le plus vieux conservé à Trévise, parfaitement fonctionnant grâce à un programme de restauration de la Fondation Cassamarca, qui a rendu à la ville et à la province sa précieuse collection d’orgues que aujourd’hui il est possible d’admirer et de réécouter: pour cela aussi, les plus importants executants et interprètes mondiaux convergent à Trevise, entre septembre et octobre de chaque année, pour participer au Festival d’Orgue International.

Certaines villes comme Toulouse, Lisbonne, Saragosse, Innsbruck, Göteborg, Freiberg, Alkmaar et Roskilde, elles aussi sièges de prestigieuses manifestations organicistes et qui possèdent de précieux instruments historiques, ont adhéré à l’invitation de Trévise de constituer le Comité Européen des Villes d’Orgues Historiques, reconnaissant à la Marca Trevigiana ce centre d’intérêt européen pour des passionnés et des chercheurs du secteur.
Treviso, avec l’administration de la ville de Pesaro, a aussi crée le project “Hydraulis”, un lien entre des régions adriatiques de l’Italie (Veneto, Friuli, Marche) pour la valorisation du patrimoin des orgues hystoriques que, en particulier dans les territoires sur la côte, ont été très influencés par la suprématie artistique et culturelle de la République de Venise.